Plateformes de travailleurs indépendants et attractivité des services – Le cas de l’hôtellerie-restauration

Plateformes de travailleurs indépendants et attractivité des services – Le cas de l’hôtellerie-restauration



L’essor du travail indépendant est favorisé par la conquête des marchés de services par les plateformes numériques. En facilitant la mise en relation entre clients et indépendants et en réduisant les asymétries d’informations, les Doctolib, Brigad, Upwork, Deliveroo ou Uber améliorent le rapport qualité – prix des prestations et font croître les marchés.

L’hôtellerie-restauration constitue un cas d’école de renforcement de l’attractivité d’un métier de services via les plateformes numériques. Une enquête interne menée par Brigad a révélé que 60% des utilisateurs considéraient que la plateforme leur permettait de rester plus longtemps dans le secteur. Employeur considérable (740 000 salariés et 300 000 saisonniers), l’hôtellerie-restauration peine à retenir sa main d’oeuvre et ce sont entre 50 000 et 100 000 emplois qui y seraient non-pourvus. Le taux de départ élevé s’explique par des horaires décalés (soir et weekend), une rémunération mensuelle relativement faible et un management parfois difficile. Les « plateformes entremetteurs » ont alors pour but de réduire ces trois difficultés pour rendre le secteur attractif.

Afin de créer un cercle vertueux, les plateformes numériques doivent permettre d’engendrer des collaborations de long terme, un revenu supérieur pour le travailleur et une responsabilisation de celui-ci.