Réforme 100% santé

Réforme 100% santé


Impacts économiques du projet sur les acteurs de l’optique en France


Impacts économiques du projet sur les acteurs de l’optique en France

 

Durant sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait fait la promesse d’une réforme visant à un reste à charge nul pour les dépenses liées à l’optique, aux soins
dentaires et aux prothèses auditives.
Les grandes lignes de cette réforme dite «100% Santé» ont été présentées par le Président de la République au 42ème Congrès de la Mutualité le 13 juin dernier.
Concernant l’optique, cette réforme devrait permettre la création d’un panier de soins 100% remboursés, couvert par l’Assurance Maladie et les complémentaires.
Ce panier verrait le prix des verres et des montures plafonnés et le remboursement par l’Assurance Maladie y serait renforcé. Dans le même temps, le reste des montures verrait son remboursement plafonné à 100 euros au lieu de 150 euros actuellement.
La réforme devrait être introduite après promulgation du Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2019 afin d’amorcer une mise en application en 2020.
Pour autant, l’absence de chiffre des coûts et bénéfices de la réforme renforce l’incertitude des acteurs économiques des trois secteurs visés et complexifie les discussions et concertations nécessaires à la mise en œuvre d’un tel projet.
Dans ce contexte, le GIFO a sollicité Asterès afin de fournir une évaluation chiffrée des impacts de la réforme dans le secteur de l’optique.