Le Figaro – Emmanuel Macron, les pauvres et les illettrés : en France, interdit de nommer les réalités !


20 octobre 2014

FIGAROVOX/TRIBUNE – Pour l’économiste Nicolas Bouzou, la France ne pourra surmonter ses difficultés que si elle accepte de constater ses problèmes sans se réfugier à chaque fois derrière le politiquement correct.

La France régresse vers une société close où les tabous l’emportent sur le raisonnement. Les reproches adressés à Emmanuel Macron concernant l’emploi des termes «illettrées» et «pauvres» sont inquiétants. Première critique: il est banquier et a gagné beaucoup d’argent. N’étant frappé ni par l’illétrisme ni par la pauvreté, l’emploi chez lui de ces termes serait désobligeant. D’après ce marxisme de comptoir, on ne réfléchirait donc pas avec sa tête mais avec son appartenance sociale.

Lire la suite sur le site du Figaro.

Continuer la lecture

Leçons chiliennes

7 mai 2019

J’étais récemment à Punta Arenas, dans le sud du Chili, ville de 125 000 habitants où, à la fin de…