L’avenir de la santé visuelle : innover pour compenser le manque d’ophtalmologues

L’avenir de la santé visuelle : innover pour compenser le manque d’ophtalmologues



Le cabinet ASTERES ETUDES & CONSEIL a été mandaté par POINT VISION pour mener une étude économique sur la filière visuelle en France et pour mesurer l’impact de la technologie sur les besoins en ophtalmologues.

Afin d’évaluer si les politiques publiques actuelles peuvent permettre de répondre à la hausse de la demande en santé visuelle, ASTERES a construit un modèle théorique d’organisation optimisée. L’objectif n’est pas de tendre vers cette organisation mais de savoir si l’utilisation maximale des leviers actuels suffirait à répondre à la demande. La réponse est oui. Le développement du soutien administratif peut compléter le travail aidé par un orthoptiste et combler la majeure partie du déficit à horizon 2030. En sus, le recours à une télémédecine productive ou aux programmes d’intelligence artificielle compléterait l’offre. A horizon 2040, si la demande n’évolue que sous l’effet de la démographie et que le nombre d’ophtalmologues repart bien à la hausse, la question d’un surplus d’offre pourrait même se poser.

Études sur le même thème