MÉMO – La réforme des retraites pénalisera les hauts salaires

MÉMO – La réforme des retraites pénalisera les hauts salaires



Avec la réforme, les hauts salaires verront leur revenu annuel net d’impôt sur le revenu croître jusqu’à 5,6% grâce à la baisse du plafonnement des cotisations.  Cette baisse diminuera également le coût du travail pour l’employeur, jusqu’à 6,8%.

Par contraste, ces salariés accuseront une baisse de pension nette d’impôt sur le revenu comprise entre 12% et 53%. Cette perte est la conséquence de la diminution du revenu maximal pris en compte pour le calcul d’ouverture des droits à la pension de retraite. Pour compenser, ils devront épargner chaque année l’intégralité de leur hausse de salaire net sur un produit présentant une rentabilité d’au moins 2,5% par an.

La future Caisse nationale du régime universel sera gagnante dans la réforme des retraites. S’il est vrai qu’elle recevra moins de cotisations de la part des plus hauts salaires, ses dépenses liées à la liquidation des pensions baisseront dans une plus large mesure. De même, l’État bénéficiera de la croissance des recettes d’impôt sur le revenu tout au long de la carrière de ces salariés mais connaîtra une perte une fois que ces derniers seront à la retraite, la baisse des pensions diminuant leur capacité contributive.

Études sur le même thème